L’inspiration de Michel Parmigiani

  1. Accueil
  2. chevron_right
  3. La Maison
  4. chevron_right
  5. Michel Parmigiani

C’est la restauration qui m’a donné la confiance de poursuivre les rêves horlogers que certains disaient condamnés.

– Michel Parmigiani

Un vie dédiée à l’art mécanique

Michel Parmigiani nait le 2 décembre 1950 à Couvet, dans le canton de Neuchâtel. Passionné d’horlogerie, il étudie à l’école d’horlogerie du Val-de-Travers et au Technicum de la Chaux-de-Fonds, puis se spécialise en restauration horlogère.

En 1976, en pleine crise du quartz, il ouvre son propre atelier d’horlogerie traditionnelle et de restauration, Mesure et Art du Temps. Parallèlement, il laisse s’exprimer sa créativité en concevant des pièces uniques pour les collectionneurs.

En 1980, il fait la rencontre déterminante de la famille Landolt, qui détient l’une des plus vaste collections de montres de poche et d’automates de Suisse : la Collection Maurice-Yves Sandoz, dont il sera en charge de la restauration. Une opportunité qui dessinera les prémices de l’histoire de la Maison Parmigiani Fleurier.

Les débuts de Parmigiani Fleurier

En 1996, Michel Parmigiani, avec la soutien de la Fondation de Famille Sandoz, lance la marque Parmigiani Fleurier. Riche de savoir-faire techniques et artisanaux, la Maison est guidée par la vision et la quête d’excellence de son fondateur, qui prend part à chacune de ses créations.

Afin de contrôler l’ensemble de son processus de production, Parmigiani Fleurier décide de créer sa propre manufacture, où seront fabriqués l’ensemble des mouvements et leurs composants.

Menu